[Blog] Physiologie / organes sexuels

Le clitoris, organe du plaisir féminin

Présentation du clitoris, élément crucial de l’excitation sexuelle chez la plupart des femmes.

Ce petit organe sexuel situé au sommet du vagin, à la jonction des petites lèvres, apparaît à l’extérieur des plis de la peau comme un petit bouton rose, le clitoris est en fait le seul organe ayant pour seule fonction de procurer du plaisir.
 
Jusqu’en 1998, la plupart des manuels n’illustraient le clitoris que par son gland externe, c’est alors qu’une urologue australienne, Helen O’Connell, a révélé à travers une série d’études IRM que le clitoris est en réalité un système plus complexe dont les deux tiers sont situés dans le corps notamment autour de l’orifice vaginal.

clitoris

© josefkubes / Fotolia

Le gland externe, qui peut être de formes et de tailles différentes sans que cela n’ait la moindre incidence sur son potentiel de plaisir, n’est que la partie visible de l’iceberg, il faut noter également que le clitoris peut changer de taille et s’agrandir au cours de la vie chez de nombreuses femmes en raison d’une modification du taux d’hormones après la ménopause.
 
La partie interne constituée de tissus érectiles est reliée au gland (corps caverneux) et se compose de corps caverneux et de corps spongieux dans les bulbes vestibulaires, très similaires à ceux du pénis.
 

Schéma du clitoris et structures adjacentes.
clitoris
© Marnanel Domaine public wikimedia
clitoris
© OpenStax College CC BY 3.0 wikimedia
Le clitoris en 3D, organe modélisé en 3D par la chercheuse Odile Fillod.

Court-métrage d’animation québécois sur l’anatomie et
l’histoire culturelle de cet organe sexuel féminin. (durée 3mn 16s)

 
Au cours de la stimulation sexuelle, le clitoris fonctionne comme le pénis d’un homme en ce sens qu’il entre également en érection à partir de signaux en provenance du cerveau, les corps spongieux des bulbes vestibulaires s’engorgent de sang au cours de l’excitation. Le clitoris est une zone très sensible, il s’agit de la partie la plus riche en nerfs de la vulve.
 
Le gland contient environ 8000 terminaisons nerveuses, le double des terminaisons nerveuses du pénis, de plus cette zone érogène minuscule étend la sensation à 15000 autres nerfs de la zone pelvienne. Beaucoup de femmes ne peuvent pas atteindre l’orgasme sans stimulation directe du clitoris.
 
De plus le point G situé à l’avant du vagin serait en réalité une zone où la stimulation affecte fortement le clitoris. Aussi certaines femmes peuvent ressentir plus de sensations via les structures internes du clitoris, raison pour laquelle celles-ci sont plus sensibles à la pénétration vaginale que d’autres femmes plus réceptives à une stimulation externe du clitoris. Les orgasmes clitoridien et vaginal ne formeraient donc qu’un seul et même orgasme, l’orgasme vaginal constituant une résonance profonde de l’orgasme clitoridien.

Infantile le clitoris ? Certainement pas ! Il est au contraire la clé de la jouissance féminine tout au long de la vie. C’est d’ailleurs l’étymologie du mot : dans la langue latine clitoris signifie “la clé”. Et toutes nos connaissances récentes en matière de sexualité féminine le confirment : le clitoris est la clé de la jouissance, c’est par lui que tout commence, c’est autour de son foyer d’excitation que s’organisent la montée du plaisir et le déclenchement de l’orgasme.
Le Sexe et l’Amour Philippe Brenot (éd. Odile Jacob)

Une série de vidéos sur le clitoris :

Le clitoris comme vous ne l’avez jamais vu.

Ô Clitoris mon ami !

Entre plaisir et santé : que savez-vous du clitoris ?

Pierre Foldes : « Le clitoris est dédié au plaisir ».

Tout sur le clitoris.

* crédit illustration © Doulcemarie CC BY-SA wikimedia