Femmes bisexuelles 20-29 ans

“J’adore pratiquer le sexe oral sur les deux sexes et on m’a dit que je suis très habile.”

10 choses à propos de la vie sexuelle de Nanou, femme bisexuelle de 29 ans.

1.  Je suppose que je suis bisexuelle, même si les hommes m’excitent plus que les femmes j’ai toujours plus aimé les relations sexuelles avec les femmes et je suis incroyablement attirée par le corps féminin d’un point de vue esthétique.
 
2.  J’ai une grande collection de pornographie softcore sur mon ordinateur que j’apprécie en pensant que c’est de l’art.
 
3.  Je n’ai pas d’orgasme avec la pénétration vaginale, mais j’aime ça. J’aime la chaleur des corps, la proximité et la sensation d’avoir quelque chose en moi.
 
4.  J’aime les hommes plus âgés, les hommes dans la cinquantaine et la soixantaine, et pas nécessairement les hommes qui ont l’air «bien pour leur âge». Certains d’entre eux ne sont même pas de beaux hommes, point final. L’un de mes plus gros béguin en ce moment est un médecin dans le cabinet où je travaille. Il est dans la cinquantaine, a les cheveux blancs et est petit et mince. Je ne peux pas imaginer que son corps soit autre chose que frêle, et il a ce petit visage pincé et raide. Il n’a pas une personnalité agréable, de ce que j’ai vu. Pourtant, c’est exactement tout cela – son âge et le fait qu’il soit fortuné – qui m’excite.
 
5.  Un de mes fantasmes sexuels préférés consiste à être observée, secrètement, par un homme plus âgé, comme celui décrit ci-dessus. Dans le fantasme, je sais qu’il me regarde me masturber et qu’il est excité, mais il ne sait pas que je sais. Une extension de ce fantasme implique que je fasse l’amour avec une femme, ayant été séduite par elle, pendant que son homme nous regarde secrètement ou ouvertement.
 
6.  Ma relation la plus gratifiante sur le plan sexuel a été avec un homme avec qui je suis sortie pendant près de deux ans et avec qui j’ai vécu pendant moins d’un an. Il était sûr de lui et, bien que pas particulièrement pervers, savait ce qu’il voulait. En dehors de la chambre, nous étions plutôt malheureux et nous nous disputions souvent.
 
7.  Maintenant je suis dans une relation monogame avec un homme de seize ans mon aîné. Émotionnellement et intellectuellement, nous formons un couple parfait. Mais nous avons rarement des relations sexuelles, et quand nous le faisons, c’est un acte superficiel rigoureusement exécuté, mécanique. Dans le même temps, il y a beaucoup de chimie sexuelle insatisfaite entre nous, une électricité indéfinie, que même après trois ans passés ensemble, nous n’avons pas encore compris comment y accéder. Cela me frustre, mais j’espère également que nous réussirons à un moment donné.
 
8.  Cela est dû en partie au fait que nous sommes tous les deux très timorés au lit. Il m’a fallu très longtemps pour ne pas me sentir dérangée et honteuse de mes propres fantasmes sexuels. J’ai encore du mal à me placer dans mes propres fantasmes en tant qu’objet de désir, et je me sens toujours honteuse et présomptueuse même dans mon imagination sexuelle. C’est frustrant et aussi quelque peu absurde car on me considère souvent comme une jeune femme séduisante.
 
9.  Mon expérience sexuelle est extrêmement hétérosexuelle – dix partenaires masculins et trois femmes. Voudrais-je avoir plus d’expérience avec les femmes ? Oui. Est-ce que je suis frustrée parce que je n’exprime pas actuellement ce côté de ma sexualité ? Non, pas vraiment.
 
10.  J’adore pratiquer le sexe oral sur les deux sexes et on m’a dit que je suis très habile. Je ne suis pas seulement excitée en le faisant, mais aussi je me sens fière de la même manière que lorsque je fais des gâteaux réussis ou que j’écris le brouillon d’un poème prometteur. J’aime aussi qu’on me le fasse parfois, mais je dois faire très confiance à mon partenaire.
 
Liste publiée le 13 septembre 2020.

S’abonner
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
suscipit nunc odio amet, non tristique ipsum libero. libero id