Femmes hétérosexuelles 20-29 ans

“J’ai brisé mon hymen avec un stylo bille”

10 choses à propos de la vie sexuelle de Solène, femme hétérosexuelle de 22 ans.

1.  J’avais quelques amies à qui je rendais visite (séparément) et nous enlevions nos vêtements et faisions semblant d’avoir des relations sexuelles comme des adultes. Je me souviens avoir vraiment apprécié mais je ne savais pas pourquoi. Je me suis toujours sentie coupable et embarrassée à ce sujet jusqu’à ce que je commence à lire des témoignages et que je réalise que de nombreuses personnes vivent des expériences similaires.
 
2.  Je privilégie les hommes efféminés : cheveux longs, minces, beaux à leur manière. Même si parfois, je ne peux pas m’empêcher de penser aux hommes avec de gros muscles et des voix profondes, mais ils me font peur.
 
3.  En ce qui concerne les femmes, je vais généralement vers les filles que j’admire : soit rondes, hanches larges, beau visage, grands yeux, seins pleins. Ou les adorables petites filles androgynes et minces avec les coupes de cheveux à la garçonne et les visages timides.
 
4.  Moi-même, je suis assez grande, ronde et, j’aime à le penser, assez jolie. Eh bien, apparemment, je “frappe” les esprits. J’ai des seins incroyablement gros et sensibles et des yeux de salope.
 
5.  Ma libido a deux vitesses : éteinte et allumée ! Je suis généralement plus tourné vers ON ! que éteint.
 
6.  Malgré une ouverture envers le sexe (j’adore parler de sexe, mon diplôme de troisième cycle se concentre sur l’histoire de la pornographie et de la prostitution) et un amour d’essayer de nouvelles choses, je ressens une certaine timidité à propos de l’acte lui-même. Heureusement, j’ai un partenaire très compréhensif.
 
7.  Une partie de cette timidité provient d’un sentiment d’inadéquation car je ne peux pas venir à l’orgasme autrement que par la stimulation clitoridienne (bien que cela se traduise par des orgasmes complètement explosifs – j’ai de la chance !) et une seule fois à chaque séance. Et même dans ce cas, cela prend du temps, ce qui, à mon avis, limite les possibilités. Pour me soigner moi et mon partenaire de temps en temps, je prends la décision de ne pas venir du tout et de simplement profiter du sexe dans autant de positions idiotes que possible. Je trouve ce genre de sexe beaucoup plus libérateur, beaucoup moins stressant et beaucoup plus amusant, bien qu’il se termine finalement par d’énormes quantités de frustration…
 
8.  J’ai perdu ma virginité avec un garçon que j’aimais et détestais à la fois, ça faisait mal, ça a duré environ 10 secondes avant que je lui demande d’arrêter et nous n’avons plus jamais eu de relations sexuelles. Ce n’est qu’à la relation d’après que j’ai vraiment pu expérimenter les joies du sexe pénétration vaginale.
 
9.  Avant de perdre ma virginité, j’avais expérimenté tout sauf des relations sexuelles complètes avec un certain nombre de garçons et de filles. Je pense que cela m’a donné un sentiment d’estime de soi, étant donné que j’étais si timide et que je n’avais pas beaucoup d’amis.
 
10.  J’ai lu un livre pour adolescents qui décrivait la première fois l’anatomie intime d’une fille et je voulais savoir ce que ça faisait. J’ai brisé mon hymen avec un stylo bille.
 
Liste publiée le 29 août 2022

S’abonner

0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires