Femmes hétérosexuelles 20-29 ans

“J’aime mon corps maintenant, mais il m’a fallu beaucoup de temps pour y arriver.”

9 choses à propos de la vie sexuelle de Juliette, femme hétérosexuelle de 23 ans.

1.  J’aime mon corps maintenant, mais il m’a fallu beaucoup de temps pour y arriver. Je trouvais que mes seins étaient trop petits et que mes cuisses étaient trop grosses, mes jambes trop courtes. J’étais en 5ème quand mon père m’a dit que je commençais à avoir des bourrelets et j’ai donc commencé à faire du sport parce que je ne voulais pas devenir trop grosse. Pendant longtemps, j’ai essayé de manger sainement pour être plus maigre et j’ai flirté avec l’anorexie.
Mais un jour j’ai réalisé que j’étais en bonne santé et que je ne serais jamais plus maigre que je ne l’étais, alors j’ai cessé de m’inquiéter de tout ça, notamment des images irréalistes des mannequins dans les magazines, bien sûr je ne pourrais pas séduire tous les hommes mais beaucoup de gens me trouvent attirante.
 
2.  J’adorerais regarder plus de porno, mais les implants mammaires et les scènes de sexe dans lesquelles le clitoris d’une femme est totalement ignoré me dérangent vraiment.
 
3.  J’ai couché avec un gars pendant 3 ans qui était affreux au lit. Il était mon premier partenaire alors je n’avais pas d’autre référence. Il éjaculait presque immédiatement pendant les rapports, même avec un préservatif. Quand il n’éjaculait pas trop rapidement, j’avais toujours mal après, parfois pendant des jours, parce que son sexe était trop épais pour moi. Aujourd’hui je ne souhaite pas avoir de rapports avec un mec dont la queue est plus grosse que la moyenne, la douleur pendant les rapports m’empêche d’atteindre l’orgasme.
 
4.  Lorsque j’étais en 3ème mon père m’a parlé d’un livre sur la sexualité, mais je n’avais pas assimilé le fait que les femmes mouillent quand elles sont excitées, et la première fois que cela m’est arrivé, je pensais être malade.
 
5.  J’aime sucer des bites. Rien ne me fait plus mouiller que d’avoir une bite dans la bouche. Je sais que beaucoup de femmes détestent ça, mais j’aime bien quand il me tient la tête immobile. Savoir que je l’allume à ce point, ça m’excite vraiment.
 
6.  J’adore parler de sexe et je déteste le fait que je dois toujours être sur mes gardes pour ne pas dire quelque chose de trop sexuel avec des personnes qui ne me connaissent pas encore très bien ou des personnes qui pourraient être offensées.
 
7.  J’aime toucher mon trou du cul et le pénétrer avec un doigt ou un petit gode, mais je ne sais pas si j’aimerais avoir une bite dans le cul.
 
8.  J’aime mon petit ami et j’espère rester avec lui toute la vie, mais si jamais nous nous séparions, je voudrais sortir avec un fétichiste des pieds, en particulier un mec qui aime les chaussettes, les collants et les bas.
 
9.  Je peux éjaculer, ça m’arrive souvent mais mon ouverture urétrale est un peu trop proche de mon ouverture vaginale pour pouvoir le faire facilement dans la plupart des positions, mais je commence à mieux me connaître. Cependant, il y a beaucoup de liquide qui sort et je ne veux pas avoir besoin de plusieurs serviettes propres à chaque rapport sexuel. La première fois que ça m’est arrivé, j’avais 20 ans, je regardais du porno sur mon ordinateur j’utilisais un gode qui stimule le point G, je l’ai introduit à fond puis j’utilisais les muscles du périnée pour le repousser, j’étais allongée les jambes repliées de telle sorte que j’avais les pieds proches de sexe, et puis tout à coup j’ai senti que mes pieds étaient trempé. Ce fut surprenant mais assez génial en même temps.
 
Liste publiée le 3 avril 2020.

S’abonner
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires