Femmes hétérosexuelles 20-29 ans

« Je suis sexuellement curieuse et aventureuse. »

9 choses à propos de la vie sexuelle de Juju, femme hétérosexuelle de 22 ans.

1.  Je fantasme d’être une strip-teaseuse, et si j’avais un « meilleur » corps, j’aurais aimé être une danseuse burlesque. J’ai de gros seins et beaucoup de fesses, de hanches et de cuisses.
 
2.  Une fois, un gars m’a dit qu’il n’avait jamais été avec une fille comme moi auparavant, qu’il était habitué aux filles plus minces. Ce qui n’a rien fait pour dissiper les pensées que j’avais sur les hommes désirant des femmes minces. (Il ne pouvait pas avoir d’érection avec moi.)
 
3.  Entendre un mec gémir, grogner et dire « j’arrive » est tellement excitant.
 
4.  Plus je reste célibataire longtemps, plus je pense que j’aurai du mal à être dans une relation monogame typique.
 
5.  Sur le papier, je suis une super petite amie : je cuisine et je fais des pâtisseries. Je suis intelligente et cultivée, mais je suis tout aussi heureuse de me livrer à des trucs peu intellectuels. Je suis sexuellement curieuse et aventureuse. J’aime m’amuser. J’adore me masturber et regarder du porno, donc je ne jugerai pas un petit ami qui le ferait également. Je suis attentionnée et compréhensive. Il y a bien d’autres qualités qui feraient de moi une bonne petite amie, mais je suis peut-être trop indépendante.
 
6.  Bien que mes amis aient plus de relations sexuelles que moi, ils sont beaucoup plus tendus à propos du sexe et moins disposés à communiquer avec leurs partenaires à ce sujet.
 
7.  J’ai dépensé 130 euros pour mon vibromasseur. Je l’utilise fréquemment pour stimuler le point G et mon clito.
 
8.  J’ai conversé sur Skype avec trois inconnus avec qui je me suis masturbé. Je suis un fantasme pour eux. Un complément à leur relation. Ce qu’ils n’obtiennent pas de leurs compagnes, ils l’obtiennent de moi. Que ce soit une stimulation intellectuelle ou sexuelle. Je ne me sens pas « utilisée », parce que j’en retire autant qu’eux. Je ne reçois aucune stimulation (intellectuelle ou sexuelle) des hommes dans la vraie vie, c’est donc mon substitut.
 
9.  Mes deux parents m’ont dit alors que j’entrais juste dans la puberté que « les garçons ne voulaient qu’une chose », que je ne devais pas leur donner ce qu’ils voulaient, que lorsqu’ils me voyaient habillée de manière « provocante », je leur envoyais le mauvais message, parmi diverses autres tactiques alarmistes. Merci d’avoir déformé ma sexualité, Maman et Papa.
 
Liste publiée le 31 janvier 2022

S’abonner
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires