[Blog] Positions / Pratiques sexuelles

Les bienfaits de la masturbation

La masturbation est l’acte de toucher, caresser ou frotter le pénis ou le clitoris, la vulve et les seins, les zones érogènes, dans le but d’éprouver du plaisir sexuel.

Il s’agit d’une façon normale et saine d’explorer son propre corps, de mieux le connaître afin d’identifier ce qui est source de plaisir et de bien-être, notamment chez les jeunes qui méconnaissent leur corps en développement et leurs sensations sexuelles.
 
Bien qu’il s’agisse d’un acte tout à fait naturel, certaines personnes éprouvent de la honte ou de la gêne à se masturber, c’est souvent le fruit d’une éducation et d’un milieu culturel qui présentent la masturbation comme quelque chose de malsain, une pratique déviante, nocive pour la santé… Beaucoup de mythes et de désinformations que la science et la médecine ont rendu caduques, persistent et entourent encore la pratique de la masturbation.
 

masturbation
© oneinchpunch / andriano_cz / Fotolia

La masturbation peut également s’effectuer entre deux personnes, une expérience commune très intime qui est également utile aux personnes qui ne se sentent pas encore prêtes pour des rapports sexuels complets.
 
On imagine parfois que seules les personnes sans partenaires se masturbent, mais la plupart des gens qui ont des partenaires réguliers se masturbent encore tout au long de leur vie d’adulte. L’hypothèse qui voudrait que les adultes qui se masturbent n’ont aucune vie sexuelle et/ou présentent des pathologies qui les privent de sexualité, est tout simplement fausse.
 
Une préoccupation que l’on trouve en particulier chez les jeunes, est la fréquence de la masturbation. La fréquence de cet acte ne pose en fait pas de problème en soi sauf si elle est liée à un trouble obsessionnel qui induit une pratique compulsive.

La mastubation et ses bienfaits.

Les bienfaits de la masturbation : avis et conseils d’une sexologue.

 
Parmi les avantages reconnus de la masturbation sur la santé sexuelle :
 
C’est la plus sûre des pratiques sexuelles qui ne comporte aucun risque d’infection sexuellement transmissible ou de grossesse non planifiée.
Elle libère la tension sexuelle et permet aux personnes d’explorer leur sexualité par elles-mêmes.
Elle peut convenir à celles et ceux qui n’ont pas de partenaire, n’ont pas ou plus de relations sexuelles avec leur partenaire ou sont abstinents.
Permet de se familiariser avec ses propres réactions sexuelles et de communiquer à son partenaire ses désirs et besoins en ce domaine.
Dans certains cas, la masturbation peut participer au traitement de dysfonctions sexuelles. Par exemple les femmes qui n’atteignent pas l’orgasme peuvent apprendre à éprouver du plaisir en se masturbant grâce à la découverte de leur corps et de ses réactions, tandis que chez les hommes qui souffrent d’éjaculation précoce, la masturbation est un bon moyen pour apprendre à mieux se contrôler.
 
D’autres avantages sur la santé en générale peuvent être soulignés :
 
Obtention d’une détente musculaires et réduction du stress.
Aide à l’endormissement.
Favorise la libération d’opioïdes comme les neurotransmetteurs du cerveau appelés endorphines qui procurent un bien-être physique et mental.
Améliore l’estime de soi quand la masturbation est dénuée de tout sentiment de culpabilité et offre la possibilité de découvrir ses potentialités sexuelles.
 

masturbation
DR.

Dans “Osez réussir votre vie sexuelle” (La Musardine), Marc Dannam précise :

“La masturbation et les rêveries érotiques permettent au corps et à l’esprit de se ‘remettre en train’, dans une position d’attente de plaisir, sans laquelle nulle vie sexuelle ne peut être réussie.
 
(…) Masturbez-vous ! Si cette perspective vous affole, c’est qu’il est plus qu’urgent de s’y mettre. Comment voulez-vous donner à votre partenaire des conseils pour bien vous caresser si vous ignorez tout de votre propre fonctionnement ? La masturbation n’a que des qualités, ça fait du bien, et c’est bon pour le moral. Toutes les études sérieuses le démontrent, c’est une détente, un moyen de lutter contre le stress, la fatigue, l’insomnie.
 
C’est aussi une manière de bien se connaître et de faire en sorte que la petite machine à plaisir que vous avez entre les jambes ne se rouille pas, qu’elle reste opérationnelle entre deux rencontres, qu’elle vous informe de ses secrets et de ses désirs.
Mais au risque d’être trivial, c’est surtout un “entraînement” qui aide à tester et à maintenir en bonne forme ses organes sexuels et son goût pour le plaisir.
 
La masturbation, chez les filles comme chez les garçon, est donc l’occasion de découvrir des zones érogènes autres que le sexe (…) d’en identifier la sensibilité.”

* crédit illustration © jamesbin / Fotolia