[Blog] Infos diverses

Mots du sexe : expressions étrangères

Les mots du sexe, expressions originaires des quatre coins du monde pour dire la chose !

Faire l’amour
 
En Colombie, quand on fait l’amour, « on se fait un oeuf » , tandis qu’on fait une brochette en Israël et que l’on met « les prunes au jus » ou on « touille dans le pot à miel » eaux Pays-Bas.
 
Les Catalans enterrent la sardine. En Chine, faire l’amour consiste à faire le nuage et la pluie ou à ressentir le bonheur du poisson qui retrouve l’eau, et lors de l’orgasme, on est porté sur un nuage et conduit à travers le brouillard; alors qu’en Inde on regarde le paysage et en Angleterre on sonne la cloche lors de l’ultime jouissance.
 
Faire l’amour, c’est aussi se démagnétiser en Russie, faire un jogging horizontal en Angleterre, aller au ballet en Pologne ou jouer à saute-mouton au Sénégal. On vérifie les intérieurs au Mexique pendant qu’on blanchit la cave aux Pays-Bas.
Faire l’amour à plusieurs consiste à s’entraider en Thaïlande.
 
Toujours en Thaïlande, quand le cygne est au-dessus du dragon, la femme est empalée sur le sexe de l’homme, et quand la biche tourne la tête, la femme est en position de levrette; cette même position étant comparée en Chine à un vieil homme poussant un chariot.
 
Se tailler avant les Evangiles c’est interrompre le coït chez les Anglais. Un Roumain qui a de l’expérience pour les choses de l’amour est comparé à un taureau communal. Un Russe qui a les ‘couilles’ qui sonnent ou un Tchèque qui a du bruit dans son bâton est particulièrement en manque de sexe et ne supporte plus les affres de l’abstinence alors qu’un Croate qui a la ‘bite’ qui lui sort par les yeux est particulièrement excité.
 
En Finlande, une femme qui « sent le sperme », invite à la reproduction sexuée. Quand une Israélienne hisse le drapeau rouge, cela signifie qu’elle a ses règles et qu’il est interdit de se baigner ou disons de faire trempette, alors que traverser la Mer Rouge c’est faire l’amour en période de règles aux Pays-Bas. Au Japon “faire Hotei” c’est engrosser (Hotei est l’un des 7 dieux du bonheur, celui de la gaieté, représenté avec un ventre énorme).
 
Anulingus
 
Nettoyer le frigo en Thaïlande c’est pratiquer un anulingus. L’anus en Chine, c’est l’oeil du cul et le 3ème oeil au Venezuela.
 
Capote
 
La capote est un bonnet de fête au Pays-Bas, alors qu’elle est un béret de bite en Turquie et un verre de contact en Chine.
 
Caresse
 
Se caresser, c’est « faire marmelade » au Portugal, et comme se caresser donne chaud, les polonais disent qu’ils « se déshabillent comme si c’était pour avaler du bouillon ».
 
Cunnilingus
 
Chez les Roumains faire un cunnilingus c’est « mettre la bouche dans la crème fraîche », et « manger du poisson salé » en Chine, sucer le hareng au Danemark ou « boire cul sec » en Thaïlande. Aux Pays-Bas, on fait aussi fleurir l’anémone ou on lèche le timbre tandis qu’on joue de l’harmonica en Birmanie.
 
Dépucelage féminin
 
Le dépucelage féminin consiste chez les anglais à faire sauter la cerise; chez les norvégiens à faire sauter le bouchon de champagne; à percer le jaune d’oeuf en Thaïlande. Pour désigner la même chose, les Hollandais disent que « le chat a bu du lait ». Chez les Russes lors du dépucelage d’une fille, c’est l’homme qui prend de la vitamine H (H comme hymen). En Thaïlande une fille qui perd sa virginité est attaquée par une épée, alors qu’en Catalogne dépuceler une fille consiste à faire tomber la vitre par terre.
 
Érection
 
En Iran, quand un homme est en érection, on dit que le kebab est mis en brochette, et en Corée, que le piment est en colère. L’érection matinale est le pain du matin en Norvège. Le pénis est comparé à un iguane au Venezuela, à une racine de vie en Chine, à une petite flûte à veine bleue en Angleterre ou un soldat qui présente le fusil chez les Hollandais. Chez les Danois c’est la baguette de bonne humeur. D’ailleurs quand un Turc éjacule, on dit qu’il fait rire sa bite. Un Bulgare qui a de la chance dira qu’il a attrapé le bon Dieu par la bite.
 
Fellation
 
En Russie, la fellation consiste à « avaler des alevins », à fumer l’oiseau en République Tchèque, à jouer de la cornemuse en Catalogne ou à se mettre à genoux devant l’autel aux Pays-Bas.
 
Femme qui aime le sexe
 
Au Venezuela, une fille qui a le feu au derrière est « plus salope qu’une poule qui a appris à nager pour enculer un canard ».
 
Masturbation
 
– Masturbation masculine
la masturbation masculine s’exprime aux Pays-Bas par « battre la mayonnaise » ou par « tirer la queue de la poêle », c’est aussi traire le poney ou frapper le singe sur la gueule. Quant aux Tanzaniens, ils descendent du cocotier et les Grecs font une broderie. Les Thaïlandais tirent sur le cerf-volant, les Polonais battent le capucin, les Hongrois jouent au hockey et les anglais au billard de poche quand ils n’étouffent pas le petit poulet ou agacent le pape. Les Suédois conduisent un wagon manuellement (en tenant le manche) et les Vénézuéliens font la queue pour le paradis.
 
– Masturbation féminine
En Norvège, la masturbation féminine consiste à « gratter les légumes » tandis qu’une anglaise aurait plutôt tendance à « cuire le concombre » ou battre le castor. Au Québec, elles roulent la bille tandis qu’elles lancent l’hameçon (forme du doigt introduit dans le sexe) en Thaïlande, et elles jouent de la balalaïka en Russie.
 
Pénis et poils pubiens
 
Les poils pubiens sont des moustaches de Staline en Norvège. Le terme Garçon, dans la littérature populaire japonaise pouvait désigner un garçon mais aussi le membre viril.
 
Seins
 
Les seins sont baptisés en finnois : milchladen : crèmerie; en allemand meijerit : laiterie et en néerlandais melkkannen : pots à lait
 
Sodomie
 
La sodomie en Thaïlande s’exprime par “fourrer le haricot dans le noir”. Au Venezuela, on prend la vieille route et on traverse l’allée brune; en Hollande on tapisse la pièce du fond.
Pour info, dans la Chine antique, la sodomie était un acte courant mais ne devait pas s’accompagner d’éjaculation.
 
Sperme
 
En Roumanie, le sperme c’est de la crème fraîche, une liqueur à base d’oeufs en Norvège, et du beurre fondu en Angleterre. Une éjaculation est une chute de neige locale en Norvège.
 
Sexe féminin
 
La grotte de miel est le sexe féminin chez les norvégiens (honninggrotta), c’est un beignet au Venezuela, un artichaut (carxofa) ou un potager (hort) en Catalogne. En Asie, le clitoris est comparé à une cacahuète en Indonésie (kacang), une graine en Inde, une châtaigne au Japon et à un « noyau d’ombre » en Corée.
 
Le clitoris est une grosse graine de tournesol en Espagne, une sucrerie rouge chez les Belges, une cerise en Hébreu. La vulve pour un anglais est un hamburger, et un stand de hotdog pour les norvégiens. Le sexe féminin est un castor et un marché aux poissons aux Pays-Bas, un vison en Russie, un hérisson en Grèce, une taupinière en Hongrie, une souris en Suède et un ours en Autriche.
 
Le sexe féminin est aussi un jardin de fleurs ou un poulpe (avec la connotation particulière d’aspirateur) au Japon et une rose de chair aux Pays-Bas. En Norvège c’est le parc d’amusement le plus petit du monde. En Angleterre, le clitoris est le petit gars dans le bateau, tandis que le vagin est le cardinal mauve aux Pays-Bas. Toujours aux Pays-Bas, une femme qui glisse de la selle est dotée d’une excellente lubrification vaginale, chose qui, dans ce même pays, peut provoquer la descente du tampon dans les chaussettes.

* crédit illustration © arahan – Fotolia