Hommes hétérosexuels 30-39 ans

“L’odeur de la chatte de ma femme quand elle est mouillée me rend fou de désir.”

10 choses à propos de la vie sexuelle de Mathis, homme hétérosexuel de 31 ans.

1.  Je suis un homme de 31 ans. Je suis marié depuis huit ans et la seule personne avec qui j’aie couché est ma femme. Nous sommes ensemble depuis que nous sommes au lycée.
 
2.  J’ai perdu ma virginité à l’âge de 17 ans. Je me souviens très bien de l’expérience. J’ai peur d’avoir été terriblement maladroit. Nous nous étions amusés pendant des mois auparavant et avions fait connaissance raisonnablement avec le corps de l’autre. Néanmoins, je ne peux pas dire que j’étais habitué à être complètement nu avec elle. Nous avons passé quelques heures à nous embrasser et j’ai fait de mon mieux pour lui faire jouir manuellement. Je me souviens lui avoir demandé jusqu’où elle voulait aller, etc., et finalement avoir eu le courage de la pénétrer quand elle a dit qu’elle voulait que je le fasse. Je suis assez bien doté, et il m’a fallu un certain temps pour entrer complètement en elle. J’ai poussé pendant environ cinq minutes avant qu’elle n’ait mal, puis nous avons abandonné. La fois d’après que nous avons fait l’amour, ce fut beaucoup plus amusant.
 
3.  Ma femme et moi sommes très mal assortis en termes de libido. Si cela ne tenait qu’à moi, nous ferions l’amour au moins trois fois par semaine, voire tous les jours. Elle, d’un autre côté, pourrait probablement passer des années sans que nous ayons des relations sexuelles et ne pas en être dérangée tant que je la serrais de temps en temps dans mes bras. Je l’ai approchée à ce sujet de toutes les manières que je connaisse, et malgré beaucoup de frustration de part et d’autre, nous n’avons jamais été en mesure d’avoir des relations sexuelles constantes plus d’une fois par semaine, et la plupart du temps, c’est plus genre une fois tous les trois mois.
 
4.  Quand ma femme et moi avons des relations sexuelles, c’est assez restreint. Je suis honnêtement ouvert à presque tout, alors qu’elle n’aime pas essayer de nouvelles choses. Elle n’aime pas beaucoup que je touche sa chatte – si j’ai de la chance, je peux poser ma main dessus pendant environ trois minutes. On va beaucoup s’embrasser puis après quelques préliminaires on va faire l’amour. Elle ne me laissera pas la brouter du tout, peu importe combien je la supplie. Bien que nous ayons essayé quelques positions, la seule qu’elle semble aimer est celle du missionnaire. Je n’ai jamais eu l’occasion de faire l’amour en levrette, et je le veux désespérément.
 
5.  Notre relation sexuelle est devenue si tendue que je n’essaie plus d’initier des relations sexuelles, malgré le fait qu’elle semble préférer cela plutôt que de les initier.
 
6.  Au cours des deux dernières années, j’ai passé beaucoup de temps à m’entraîner et à tonifier mon corps, à courir, à soulever des poids, etc. Cela a réveillé beaucoup de choses en moi que je n’avais pas rencontrées auparavant ou que j’avais oubliées. J’ai perdu 20 kg la première année que j’ai passée à courir. Je trouve que j’ai beaucoup plus confiance en moi maintenant et que je suis beaucoup plus libidineux qu’avant. J’ai aussi l’impression d’avoir développé un odorat très développé. L’odeur de la chatte de ma femme quand elle est mouillée me rend fou de désir. Parfois, je pense que je peux sentir l’excitation d’autres femmes, mais je n’ai jamais eu l’occasion de savoir si cela est réel ou imaginaire.
 
7.  Je me masturbe depuis que j’ai quatorze ans. Actuellement, je me masturbe entre trois fois par semaine et tous les jours selon le temps que je passe seul. Quand j’en ai l’occasion, j’aime me masturber pendant au moins une heure, généralement avec une fausse chatte.
 
8.  Je regarde du porno depuis que j’ai quatorze ans. Je me souviens encore du premier porno que j’ai vu. Il s’agissait d’une femme brune huilant ses jambes et ses seins et parlant sale à la caméra. Je me souviens encore de certains des mots qu’elle a dit : “Je sais ce que tu veux faire, tu veux jouer avec ma chatte. Tu peux. Mets ta bite dans ma bouche…” J’étais tellement excité.
Mes goûts en matière de porno ont beaucoup changé au fil des ans et peuvent dépendre de mon humeur. Quand j’étais plus jeune, j’avais l’habitude d’apprécier le porno hardcore de type gonzo; puis je me suis mis aux éjaculations internes. Pendant un moment, j’étais dans le BDSM. Maintenant, j’apprécie surtout les vidéos dans lesquelles les femmes impliquées ont vraiment l’air de vouloir être avec le gars ou la fille avec qui elles ont des relations sexuelles. J’aime aussi le softcore et les films où la femme taquine la caméra pendant qu’elle se masturbe.
 
9.  J’ai expérimenté les jouets anaux, et bien que j’apprécie la sensation d’être pénétré et de me faire masser la prostate, je n’aime pas avoir un orgasme avec quelque chose dans mon cul.
 
10.  Je pense que j’apprécierais plus ou moins le BDSM. Je fantasme fréquemment sur la domination d’une femme. Je fantasme aussi sur le fait d’être utilisé par plusieurs femmes pour leur plaisir pendant que je suis attaché. Je ne sais pas comment je réagirais à la douleur pendant les rapports sexuels. Je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer.
 
Liste publiée le 19 novembre 2021

S’abonner
0 Commentaire(s)
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires