[Blog] Insolite / anecdotes

Le pénis c’est comme Internet et autres considérations sur la verge

Où il est question de comparer le pénis à Internet, des 9 manières d’agiter la tige de Jade, des 7 formes de pénis, du petit pénis des statues, de la divinité Priape, de la disparition biologique du pénis et de sexes coupés dans l’Antiquité égyptienne.

Le pénis, c’est comme Internet.
 

pénis
© Kaarle / Fotolia

– Ça peut marcher ou tomber en panne, c’est mieux quand ça marche mais pendant ce temps, on laisse souvent tout travail de côté, et une fois que l’on a commencé à jouer avec lui, il devient difficile d’arrêter.
 
– Auparavant son but était de transmettre des données vitales pour la survie de l’espèce, certaines personnes persistent à penser qu’il devrait toujours en être ainsi mais dans les faits il est utilisé le plus souvent pour le plaisir et les loisirs.
 
– Il n’a pas de conscience et si on le laisse à lui-même en toute autonomie, il fera toujours les mêmes choses mécaniquement, de manière assez stupide.
 
– Il fournit un moyen d’interagir avec d’autres personnes, certaines le prennent au sérieux mais pour d’autres il s’agit juste d’un gadget. Et il est parfois difficile d’évaluer quel genre de personne on a à faire derrière lui.
 
– Il n’a pas de cerveau alors il utilise le vôtre. Si vous réfléchissez trop, il vous sera de plus en plus difficile de l’utiliser avec un minimum de cohérence et de simplicité.
 
– Nous lui accordons plus d’importance qu’il en a réellement et alimentons par nous même son « prestige » et sa notoriété.
 
– Si vous ne faîtes pas attention à ce que vous en faîtes, vous pouvez rapidement vous retrouver à devoir gérer une situation compliquée. Et si vous n’appliquez pas les mesures de protection appropriées, il peut aussi propager des virus.
 
– Il a son propre agenda, quelque soit votre intention dans l’instant, il a tendance à imposer sa loi et à modifier votre comportement.
 
– Certaines personnes l’ont, d’autres non, et les débits sont variables. Ceux qui en sont possesseurs seraient catastrophés si jamais on le leur coupait. Certaines personnes estiment que celles qui en sont dépourvus sont en quelque sorte des êtres « diminués », elles imaginent à tort que cela leur procure un certain pouvoir.
 
Les 7 formes de pénis.
 
Selon Darren Breen, à partir de son expérience de médecin spécialisé dans le traitement des problèmes d’érection et de son observation d’un grand nombre de sexes masculins, il existe 7 types de pénis définis par leurs formes comparables à celles d’un crayon, d’un concombre, d’un marteau, etc.

pénis
© Alexey Potapov / Fotolia

Le crayon.
Ce pénis, plus long et mince que la moyenne, présente une circonférence uniforme avec un gland étroit.
 
La saucisse.
Cette forme du pénis est la plus courante, d’épaisseur et de longueur moyennes avec une circonférence uniforme sur toute la longueur.
 
Le concombre.
Pénis plus long que la moyenne (entre 13 et 20 cm) et épais sur toute la longueur.
 
Le cône.
Le pénis cône présente un rétrécissement linéaire de sa largeur comme la pointe d’un crayon ou d’une flèche. C’est parfois lié à un «phimosis» ou à un resserrement du prépuce tel qu’il ne peut plus être rétracté.
 
Le marteau.
Ce pénis est formée d’une base étroite avec un gland très large, l’érection en posture verticale de ce type de pénis en forme de champignon est plus difficile qu’avec les autres formes.
 
Le poivron.
Ce pénis est court (entre 7 et 10 cm) mais exceptionnellement épais sur toute la longueur.
 
La banane.
Ce pénis comporte une courbure à gauche ou à droite, courbure congénitale ou acquise par la maladie de Peyronie : excès de tissu cicatriciel se développant à la suite d’une blessure pouvant entraîner une déformation latérale.
 
9 manières d’agiter la tige de Jade (le pénis chez les Taoïstes).
 
« Il y a 9 manières d’agiter la tige de Jade » (introduire et mouvoir le pénis dans le vagin de sa partenaire) d’après Li Tong-hsuan taoiste et médecin du VIIè siècle.
 

tige de Jade, pénis

DR.

1. “S’en servir comme un fléau, de droite et de gauche, à la manière dont un général courageux disperse les rangs ennemis”.
 
2. “Le mouvoir de haut en bas comme un cheval sauvage qui fait le saut de mouton en passant une rivière”.
 
3. “Se retirer et s’enfoncer comme un vol de mouettes qui se jouent dans les vagues”.
 
4. “Alterner rapidement des coups profonds et peu profonds, à la manière d’un moineau becquetant des grains de riz délaissés dans le mortier”.
 
5. “Des coups profonds et peu profonds en succession régulière, comme de grosses pierres s’abimant dans la mer”.
 
6. “Pousser en avant avec lenteur, comme un serpent qui entre dans son trou pour hiverner”.
 
7. “Des poussées rapides, à la manière d’un rat effrayé qui se précipite dans son trou “.
 
8. “S’élever lentement, comme en trainant les pieds, à la manière d’un faucon agriffant un insaisissable lapin”.
 
9. “S’élever d’abord, puis piquer du nez, comme une grande voile qui brave le coup de vent”.
 
Le pénis des statues.

Pourquoi les statues ont des petits pénis ?

 
Priape, la divinité ithyphallique.

Peinture du dieu Priape à Pompéi.
Priape
© Wikimedia / domaine public.

Représenté avec un membre viril surdimensionné, Dieu des Jardins, des Vignes, de la Navigation et de la Génération, Priape est une divinité ithyphallique (en érection) vénérée dans tout l’empire romain, fils de Dionysos et d’Aphrodite, dont le culte était originaire d’Asie Mineure avec Lampsaque comme principal sanctuaire.
 
Priape était notamment le protecteur attitré des jardins, son image, souvent accompagnée d’une inscription (comme celle citée ci-dessous), était placée à l’entrée des domaines dont on lui confiait la garde. Sa statue avec son énorme phallus était sensée éloigner les voleurs. Son érection constituait également une garantie magique contre le mauvais œil et les sortilèges éventuels de voisins jaloux. À l’époque romaine, Priape personnifiait surtout la virilité, la génération et l’amour physique, il devint un personnage du théâtre populaire et fut l’objet de poèmes latins connus sous le nom de priapés.
 
Inscription que l’on pouvait lire sous une représentation de Priape.
(Note : mentule, mot ancien signifiant pénis) :

« Moi que voici, moi qu’un art rustique a fabriqué, moi, ce peuplier sec , je protège, ô passant , ce petit champ que tu vois devant toi et que tu es prêt à piller, et la maisonnette et le jardinet de mon pauvre maître, et les défends contre la main méchante du voleur . On me met au printemps une couronne bigarrée ; quand le soleil est brûlant , des épis roux ; quand le pampre verdoie , une douce grappe ; quand le froid est rude l’olive glauque de la cueillette.
 
La chevrette délicate de mes pacages porte à la ville des pis gonflés de lait ; et le gras agneau qui sort de mes bergeries procure à son maître qui retourne chez lui une pleine main d’argent ; et la tendre vachette, tandis que meugle sa mère, répand son sang devant les temples des dieux . C’est pourquoi, passant, tu respecteras le dieu que je suis, et tu garderas la main dans ta poche : cela vaut mieux pour toi. Car c’est un pal tout prêt que dresse cette mentule-ci. – Je le voudrais, par Pollux ! dis-tu – Eh bien, par Pollux ! voici le fermier qui vient : à son bras vigoureux cette mentule dont tu ris devient, lorsqu’il l’arrache , une massue qu’il a bien en main ».

pénis
DR.

 
Synonymes de sexe masculin chez Frédéric Dard.
 
L’ami du peuple, l’archet, le balancier perpétuel, le bâton de Maréchal, le bec verseur, le biberon, le camarade à l’oeil en amande, la clarinette à moustaches, la corne d’abondance, le cyclope à col roulé, l’enragé du trou normand, l’étouffe chrétienne, l’iguane de braguette, le levier de force, le métronome à contrepoids, l’ogive à tête plongeante, la région consommable, la sainte trinité portative, le zoom à réglage salivaire.
 
Techniques masturbatoires.

pénis
DR.

Pour Servane Vergy, auteure de guides sexo dans la collection “Osez” aux éditions La Musardine, il convient …

“de tenir son sexe en érection au creux de votre paume et de vos doigts repliés de manière à former un cylindre, comme un vagin ou une bouche, et d’exercer des mouvements de va-et-vient en variant rythme et pression. Le tout est de parvenir à doser ce rythme et cette pression.
 
Au début, vous pouvez vous contenter d’un mouvement de piston assez lent; au fur et à mesure, vous accélérerez votre rythme et resserrerez vos doigts, tout en concentrant votre action sur le gland et le frein, hypersensibles. Descendez le long de la hampe, remontez, insistez à nouveau sur le gland, la couronne, le frein, redescendez. N’oubliez pas de cajoler les testicules en les caressant par mouvements circulaires, les pressant très légèrement.”

 
2 méthodes par Coralie Trinh Thi, également auteure de guides sexo (La Musardine) :

– Tenez la base du pénis d’une main. De l’autre, masturbez le gland de bas en haut, relâchez, puis recommencez sans exercer de mouvement de haut en bas. S’effectue avec votre main bien lubrifiée.
 
– Placez vos deux mains fermées autour du sexe en érection. Faites glisser la première vers le gland et ôtez-la, faites de même avec l’autre main, tandis que la première enserre à nouveau la base du pénis. Renouvelez l’opération ! Les deux mains doivent alterner leur position sur le pénis et toujours exercer un mouvement vers le gland.

 
Le pénis va-t-il disparaître ?
Considérations sur les os péniens dans l’histoire de l’évolution biologique

Comment les humains ont perdu leur os pénien.

 
Des chiffres et des chibres.
 

pénis
© popaukropa / Fotolia

Nous sommes en 1274 av. JC, Ramsès II (-1304 / -1213), troisième pharaon de la XIXᵉ dynastie égyptienne, est dans la 5ème année de son règne et son armée est engagée dans la bataille de Qadesh contre les Hittites. À l’issue de cette bataille, pour faire le bilan des combats et recenser les morts de l’armée adverse, le pénis de chaque soldat ennemi tué est coupé pour servir de preuve indiscutable à cette comptabilité mortuaire.
 
Pénis : est-ce vraiment la taille qui compte ?
 
3 minutes pour comprendre la construction culturelle du lien entre virilité et taille du pénis.
 

Les humains ont le plus grand pénis parmi tous les primates.
 
Dans la famille des primates, dont nous faisons partie, l’homme possède le plus gros pénis, les mâles gorilles aussi imposants soient-ils physiquement, ont un pénis plus petit que celui d’un humain, pas plus épais et moins long qu’un crayon. Les singes n’atteignent même pas cette taille.
 
Noshikoshiyama.
 
Dessin ludique qui consiste à représenter sous forme graphique un pénis avec les caractères japonais no, ko et shi, et les testicules avec le caractère chinois yama (“montagne”) en écriture cursive.

noshikoshiyama
DR.
* crédit illustration © SiberianPhotographer / Fotolia